Accueil |  Nous joindre   
RECHERCHER


 ANDRÉ BELLAVANCE
NE SOLLICITERA PAS UN AUTRE MANDAT

Il siègera dorénavant
à titre de député indépendant
à la Chambre des communes

Victoriaville, le 25 août 2014 – Le député de Richmond-Arthabaska à la Chambre des communes, André Bellavance, annonce qu’il ne se représentera pas lors de la prochaine élection fédérale, prévue en 2015.  Du même souffle, il a indiqué qu’il terminerait son mandat à titre de député indépendant, lui qui représentait le Bloc Québécois depuis son élection, en juin 2004.  « La politique m’a apporté beaucoup; mon engagement a toujours été sincère, mais le temps est venu pour moi de tourner la page sur une carrière de près de 20 ans », a déclaré celui qui a été adjoint avant d’être élu député, lors d’un point de presse tenu dans sa circonscription.  « Ma première loyauté va envers les électrices et électeurs de Richmond-Arthabaska et je tiens à les assurer de mon dévouement indéfectible pour continuer à les représenter comme je l’ai toujours fait en défendant et portant leurs dossiers avec rigueur et acharnement », a-t-il ajouté.

André Bellavance quitte le Bloc Québécois pour plusieurs raisons.  « J’ai accepté le résultat de la course à la direction et je ne conteste aucunement la victoire de Mario Beaulieu.  Cependant, sa vision et ses orientations concernant l’avenir du Bloc sont diamétralement opposées aux miennes. »  Après une rencontre individuelle avec M. Beaulieu et une autre réunion en compagnie de l’entourage de ce dernier, André Bellavance en est venu à la conclusion qu’il ne reconnaissait plus le Bloc Québécois pour lequel il s’est présenté une première fois en 2000 et pour lequel il milite depuis 1993.  Ce dernier dit comprendre qu’un nouveau chef veuille effectuer un virage mais il ne désire pas le suivre dans cette voie.  « Le changement de ton est en réalité un discours exclusif et je continue à croire que le Bloc Québécois se doit d’être une coalition de souverainistes et de tous ceux qui sont dédiés à l’avancement du Québec.  Il était aussi impératif que le nouveau chef pose des gestes rassembleurs dès son élection.  Force est de constater son échec avec le départ de deux députés, de membres du personnel et de membres d’associations de circonscriptions, sans compter le désintérêt de plusieurs ex-députés pour une future candidature. »

Loin de désamorcer la crise, l’entourage de M. Beaulieu a de plus jeté de l’huile sur le feu en s’attaquant publiquement au Bureau national, composé de bénévoles élus démocratiquement lors du dernier Congrès, ce qui a foncièrement déplu au député Bellavance.  « Je n’adhère pas au « Crois ou meurs » et je crains que l’entourage du nouveau chef ait amorcé une chasse aux sorcières qui vise à écarter ceux qu’ils qualifient encore de « pro-Bellavance », alors que j’ai été le premier à dire que la course à la chefferie avait pris fin le 14 juin.  Je quitte cette ambiance malsaine et improductive » a expliqué le député de Richmond-Arthabaska.

Souverainiste convaincu, André Bellavance a insisté pour dire qu’il ne se joindrait pas à un autre parti à la Chambre des communes.  « Je termine le mandat que la population m’a confié à titre de député indépendant, point à la ligne », a-t-il conclu.

 

 


VIDÉOS

Le juge Nadon à la Cour Suprême ?

Le Québec est attaqué ! ! !

Libre échange avec l'Europe . . .